Conseils utiles

Syndrome d'apnée nocturne et diurne ou comment arrêter de s'étouffer en rêve

Le syndrome d'apnée nocturne est une maladie dangereuse, dont les premiers témoins sont généralement des personnes proches. Ce sont eux qui, pendant la veille, peuvent remarquer un arrêt soudain de la respiration et du ronflement, qui accompagne souvent l'apnée du sommeil. Après quelques secondes, le patient ronfle généralement fort et recommence à respirer.

Dans les cas graves, jusqu'à 400 arrêts respiratoires peuvent survenir pendant la nuit. Leur durée totale est effrayante - jusqu'à 3-4 heures.

Les épisodes d'apnée sont accompagnés d'une baisse de la saturation en oxygène dans le sang. Ce processus s'appelle la désaturation. L'hypoxie - un manque d'oxygène dans le sang et les organes - entraîne de graves degrés de maladie.

Les épisodes d'apnée provoquent un micro-réveil. Cela provoque une fragmentation du sommeil, une violation de sa structure. Dans ce cas, les phases profondes disparaissent, le premier stade (superficiel) du sommeil devient plus long. De ce fait, pendant les périodes d’éveil, les patients se sentent fatigués et somnolents.

Le syndrome d'apnée est une pathologie assez commune, souvent sous-estimée par les patients et les médecins. Selon les statistiques, 24% des hommes adultes et 9% des femmes souffrent de cette maladie avec une fréquence d'épisodes d'arrêt respiratoire pouvant aller jusqu'à cinq par heure.

Actuellement, les scientifiques ont mené de nombreuses études qui confirment le lien entre le syndrome d’apnée et la mortalité globale due aux maladies cardiovasculaires, à l’hypertension artérielle, aux accidents vasculaires cérébraux et aux maladies coronariennes. Diverses arythmies, bloc cardiaque, fibrillation auriculaire sont également associés à l'apnée.

L'apnée du sommeil est un facteur de risque indépendant du diabète de type 2. Les patients qui en souffrent souffrent souvent de dépression, de performances et de fonctions sexuelles réduites, le risque de contracter un accident de la route en raison de l’endormissement au volant augmente plusieurs fois.

Symptômes de l'apnée nocturne

L'apnée est caractérisée par plusieurs symptômes principaux: le ronflement en rêve, un arrêt respiratoire intermittent et le ronflement pendant 10 secondes ou plus, l'apparition d'un soupir bruyant et le ronflement après chaque épisode d'arrêt respiratoire, ce qui indique que la respiration a repris.

Le ronflement est un symptôme critique de l'apnée nocturne. En règle générale, la raison principale pour laquelle un patient rend visite à un médecin est un ronflement intense dans un rêve qui gêne les autres. Plus de la moitié de ces patients souffrent du syndrome d'apnée du sommeil. Il est à noter que si vous ne traitez pas le ronflement prononcé pendant une longue période, alors même s'il n'est pas compliqué au début, tôt ou tard, cela conduira au développement de l'apnée.

En état d'apnée nocturne, le patient réduit considérablement la quantité d'oxygène dans le sang. Par conséquent, son visage, ses lèvres, ses membres peuvent acquérir une teinte bleuâtre. Si vous observez une personne endormie qui souffre de cette maladie, vous remarquerez qu’au moment où elle cesse de respirer, sa poitrine et son estomac continuent de bouger, comme s’il continuait de respirer. Ainsi, le corps tente d’inhaler.

Chaque arrêt respiratoire représente un stress important pour le corps, qui s'accompagne d'une augmentation à court terme de la pression artérielle jusqu'à 250 millimètres de mercure. Des épisodes réguliers d'apnée nocturne et une augmentation concomitante de la pression entraînent une hypertension chronique, souvent en crise. Cela peut expliquer la probabilité accrue de développer des accidents vasculaires cérébraux chez ce groupe de patients. De plus, dans de tels cas, la pression artérielle est difficile à traiter avec les médicaments antihypertenseurs standard.

L’hypoxie et l’absence de phase de sommeil profond provoquent une diminution de la production d’hormone de croissance, responsable du métabolisme des graisses saines dans le corps humain. On sait que les aliments qui entrent dans le tube digestif sont partiellement transformés en énergie et qu'une partie est stockée sous forme de réserves de graisse. En période de manque de nourriture, la graisse est utilisée comme ressource énergétique et est consommée par le corps. L'hormone de croissance aide à transformer les graisses en énergie.

S'il y a violation de la sécrétion de cette hormone, alors les lipides ne peuvent pas se transformer en énergie, malgré son manque. Ainsi, le patient consomme en permanence de la nourriture afin de reconstituer sa dépense énergétique. Les excès sont déposés sous forme de graisse, qui reste non réclamée. Ceci explique la plénitude fréquente chez les patients souffrant d'apnée. Cependant, tous les efforts visant à perdre du poids sont souvent inefficaces.

Il convient également de noter que les dépôts graisseux dans le cou provoquent un nouveau rétrécissement des voies respiratoires et la progression de la maladie. Cela conduit à une diminution supplémentaire de la quantité d'hormone de croissance. Cela crée un "cercle vicieux", qui ne peut être brisé qu'avec un traitement spécial.

Une personne somnolente souffrant de beaucoup de problèmes de santé. Il s'inquiète des maux de tête, de la somnolence, de l'irritabilité, des troubles de la mémoire, de l'attention et de la puissance. Les personnes souffrant de graves problèmes de sommeil et de respiration peuvent même s’endormir brusquement dans des endroits inappropriés au cours de la journée - conduire une voiture tout en parlant. Ils se réveillent après quelques secondes. En outre, ils peuvent ne pas remarquer eux-mêmes de telles «déconnexions» à court terme.

Malgré le fait qu'un certain nombre de symptômes cliniques de troubles du sommeil avec apnée aient été décrits, il est souvent extrêmement difficile d'établir un diagnostic précis basé sur des signes externes. Par conséquent, afin d'obtenir le verdict correct et la nomination du traitement approprié, le patient doit subir un diagnostic complet dans un centre somnologique spécialisé.

Syndrome d'apnée obstructive

C'est la forme d'apnée la plus répandue chez l'adulte. On le trouve généralement chez les patients âgés de plus de 30 ans.

Dans ce cas, l'arrêt respiratoire est dû à une résistance accrue au flux d'air au niveau du pharynx. Ce processus provoque divers troubles respiratoires de gravité variable.

Le mécanisme d’effondrement des voies respiratoires dans l’apnée obstructive du sommeil est associé à une relaxation musculaire dans le pharynx. Cela provoque une diminution du dégagement des voies respiratoires.

En raison des nombreux épisodes d’arrêt respiratoire et de l’hypoxie qui en résulte, des signaux considérés comme alarmants sont envoyés au cerveau. Ils provoquent une activation du système nerveux et des réveils à court terme.

Ces épisodes se répètent souvent pendant la nuit, ce qui perturbe complètement la structure du sommeil. Il ne donne pas de repos et ne donne pas de vigueur. En outre, le manque d'oxygène provoque de graves dommages au corps.

Le syndrome d'apnée obstructive peut se manifester par un collapsus partiel (hypopnée) et complet (apnée) des voies respiratoires supérieures.

Syndrome d'apnée centrale

L'apnée centrale du sommeil est une violation du processus respiratoire, caractérisée par des épisodes d'arrêt complet ou d'arrêt complet des efforts des muscles respiratoires pendant le sommeil. La respiration apparaît alors et s'arrête. Ces troubles sont associés à divers problèmes cérébraux ou au fonctionnement du cœur.

Contrairement au syndrome d'apnée obstructive, l'insuffisance respiratoire dans l'apnée centrale ne bloque pas les voies respiratoires supérieures.

Dans l'état optimal, le cœur et le cerveau interagissent clairement et définissent le bon rythme respiratoire. Ensemble, ces corps contrôlent la quantité d'air consommée. Le problème chez les patients souffrant d'apnée centrale est que l'altération de la coordination du cœur et du cerveau entraîne la perte d'oxygène des poumons.

Le syndrome d'apnée centrale est divisé en plusieurs catégories:

    Forme primaire d'apnée centrale. Le schéma respiratoire dans ce cas est le suivant: épisodes répétés d’arrêt de l’effort des muscles respiratoires et du flux d’air. Les causes sont inconnues. Cette forme est assez rare et, en règle générale, chez les personnes âgées. La tendance génétique, divers troubles neurologiques (maladie de Parkinson, atrophie multisystémique) augmentent le risque de ce trouble.

Respiration de chaîne-Stokes. Le schéma respiratoire est constitué d’une série d’épisodes de diminution et d’augmentation de l’effort respiratoire et du débit d’air. Les raisons peuvent se cacher dans l'insuffisance cardiaque, accident vasculaire cérébral. Le plus souvent, la maladie touche les hommes âgés de 60 ans. Environ 20 à 40% du sexe fort avec insuffisance cardiaque chronique souffrent de cette maladie. Chez les femmes, ces violations sont beaucoup moins courantes.

Apnée centrale dans diverses maladies du système nerveux et d'autres organes. Ce type d'apnée centrale du sommeil est associé à diverses maladies, mais le schéma de la respiration ne correspond pas au type de Cheyne-Stokes. Les raisons, en règle générale, résident dans les affections des reins et du cœur, et sont également associées à des pathologies de la structure du tronc cérébral, qui contrôle la respiration. C'est une violation assez rare.

Respiration haute altitude. Habituellement, une telle pathologie survient chez des personnes dormant très au-dessus du niveau de la mer (plus de 4500 mètres). Le schéma respiratoire est similaire au type Chain-Stokes. La différence est que les patients ne présentent aucun signe d'insuffisance rénale ou cardiaque, ne tolèrent pas un accident vasculaire cérébral. Il convient également de noter la durée plus courte du cycle respiratoire. Plus souvent, cette déviation se produit chez les hommes, car ils sont plus sensibles aux fluctuations de l'oxygène et du dioxyde de carbone dans le sang. À une altitude de plus de 7500 mètres au dessus du niveau de la mer, cette pathologie se produit chez presque toutes les personnes.

  • Drogue centrale et l'apnée de la drogue. En règle générale, cette affection est associée à l'utilisation de médicaments contre la douleur appartenant au groupe des opiacés. Il peut y avoir un arrêt respiratoire complet et des épisodes cycliques de déclin (augmentation de l'amplitude de la respiration), irrégularité respiratoire spécifique, signes d'obstruction (rétrécissement) des voies respiratoires supérieures.

  • Causes du syndrome d'apnée chez le nouveau-né

    L'apnée est une affection courante qui accompagne les nouveau-nés prématurés. La fréquence et la gravité de la pathologie sont considérablement réduites si la période de gestation dépasse 36 semaines. Selon les statistiques, si la période de gestation est inférieure à 30 semaines, l’apnée est observée chez la plupart des nouveau-nés. Avec l'âge gestationnel de 30 à 32 semaines, cet indicateur diminue à 50%. Chez les bébés dont l'âge gestationnel est supérieur à 34 semaines, le nombre de pathologies est de 7%.

    En plus de la prématurité, de tels facteurs sont associés à l'apnée chez le nouveau-né:

      Trouble de la thermorégulation. Cela peut être à la fois l'hyperthermie et l'hypothermie.

    Infections diverses. Cette catégorie comprend la pneumonie, la septicémie, la méningite et l’entérocolite nécrotique.

    Troubles respiratoires. Ils peuvent être causés par une maladie hémolytique du nouveau-né, une hémorragie pulmonaire, une pneumonie, une obstruction des voies respiratoires supérieures, un reflux gastro-oesophagien.

    Troubles métaboliques. Cette catégorie de pathologies comprend l'hypoglycémie, l'hypocalcémie, l'hypomagnésémie, l'hypernatrémie, l'hyponatrémie, l'hyperammoniémie et l'aminoacidurie.

    Troubles neurologiques. L'apnée peut provoquer des convulsions, une asphyxie, une hémorragie intracrânienne, une méningite, des malformations du cerveau, une inhibition du centre respiratoire par des médicaments ainsi que les conséquences de la prise d'un médicament par une femme enceinte.

  • Troubles du système cardiovasculaire. Dans ce groupe de pathologies, insuffisance cardiaque, hypotension, obstruction du canal artériel, anémie, polycythémie.

  • Identifier la cause de l'apnée chez un nouveau-né à terme n'est généralement pas difficile. Mais chez les enfants nés prématurément, des crises d'apnées récurrentes peuvent apparaître dès le premier ou le deuxième jour de la vie sans raisons particulièrement évidentes. Ces épisodes sont enregistrés pendant le sommeil paradoxal, lorsque la régulation centrale de la respiration est inhibée. Dans de tels cas, le ton des muscles intercostaux diminue, les mouvements du thorax deviennent asynchrones, le volume des poumons devient plus petit, une hypoxémie se développe.

    L'immaturité des neurones du tronc cérébral respiratoire est considérée comme le principal facteur responsable du développement de l'apnée chez les prématurés.

    Il convient de noter que l'apnée chez les nouveau-nés est considérée comme la principale cause du soi-disant syndrome de mort subite, qui est le troisième facteur de la mortalité infantile.

    Critères du syndrome d'apnée centrale chez les enfants

    L'apnée est beaucoup moins fréquente chez les enfants de plus d'un an que chez les nouveau-nés. En règle générale, ce syndrome est obstructif.

    Il peut provoquer une hypertrophie des amygdales, un gonflement du nasopharynx de nature allergique ou inflammatoire, une violation de la structure anatomique de la cloison nasale, un rétrécissement du larynx, une hypotension, une obésité, des pathologies héréditaires.

    Le syndrome de l'apnée centrale se produit également, mais beaucoup moins fréquemment. Habituellement, il accompagne les bébés prématurés, ainsi que les bambins atteints de paralysie cérébrale et du syndrome de Down. Des troubles du cerveau peuvent également être associés à une infection intra-utérine du fœtus, à une blessure à la naissance.

    L'apnée centrale se manifeste souvent en association avec des troubles respiratoires obstructifs pendant le sommeil. Les raisons du développement de telles pathologies sont les suivantes: médicaments prescrits à l'enfant ou à l'allaitement, anémie, aspiration ou reflux gastro-œsophagien, hypoglycémie, hypoventilation des alvéoles centrales, dysplasie broncho-pulmonaire, lésions rachidienne et intracrânienne, sepsis, troubles électrolytiques, hyperbilirubinémie.

    Causes du syndrome d'apnée chez l'adulte

    La cause réelle de l'apnée obstructive du sommeil chez l'adulte est la faiblesse du muscle pharyngé. Ils sont responsables du soutien de la langue, des amygdales et du palais mou. Avec une forte relaxation, les structures qu’ils supportent s’affaiblissent et un blocage partiel ou complet de la gorge se produit. Cela arrête le flux d'air dans les poumons.

    Un certain nombre de facteurs exacerbent l'évolution de cette maladie:

      Excès de poids. C'est l'un des facteurs de risque les plus courants. Le tissu adipeux, qui se dépose dans le cou, augmente la charge sur les muscles de la gorge. En outre, l'excès de graisse dans l'abdomen augmente la charge sur le diaphragme pendant la respiration. Une augmentation de la charge sur ces muscles rend le déroulement de cette maladie plus grave.

    Âge. Les muscles humains ont tendance à s'affaiblir au cours du vieillissement. Par conséquent, l'apnée se manifeste le plus souvent à l'âge de 40 ans.

    Utilisation sédative. Les médicaments à effet hypnotique affectent le degré de relaxation musculaire.

    Caractéristiques structurelles. L'apnée peut provoquer de telles anomalies dans la structure physiologique: voies respiratoires fines, grosses amygdales, langue large, petite mâchoire inférieure, présence d'un grand nombre de plis sur la membrane muqueuse de la cavité buccale.

    Boire fréquemment. Cela peut aggraver l'évolution de la maladie.

    Le tabagisme. L'apnée survient 3 fois plus souvent chez les gros fumeurs que chez les non-fumeurs.

    Ménopause. Au cours de cette période, des modifications hormonales se produisent chez la femme, ce qui contribue à une relaxation excessive des muscles de la gorge.

    Dépendance héréditaire. Le risque de développer cette maladie augmente si les proches souffrent d'apnée du sommeil.

    Le diabète sucré. Le risque d'apnée nocturne chez les personnes atteintes de ce diagnostic est 2 à 3 fois plus élevé que chez les autres.

  • Congestion nasale chronique. L'apnée accompagne généralement les patients qui souffrent d'écoulement nasal chronique, de courbure du septum nasal. La raison réside dans le rétrécissement des voies nasales et une mauvaise ventilation.

  • Comment traiter le syndrome d'apnées obstructives du sommeil avec un traitement CPAP

    CPAP ou de l'abréviation anglaise CPAP (pression positive continue) est une méthode de traitement qui est prescrite pour les stades modérés et sévères de l'apnée.

    Le traitement consiste à utiliser un appareil respiratoire spécial qui aide le patient à respirer pendant son sommeil. La nuit, le patient porte un masque couvrant sa bouche ou son nez avec la bouche. L'appareil crée un flux d'air constant sous pression. L'air pénètre dans le système respiratoire, empêchant les tissus mous de s'effondrer, ce qui provoque une hypopnée et une apnée.

    Actuellement, les appareils CPAP fonctionnent en mode silencieux, disposent d'humidificateurs et de nombreux paramètres vous permettant d'adapter l'appareil à tout patient.

    Aujourd'hui, le traitement par CPAP est considéré comme l'un des plus efficaces dans le traitement du syndrome de l'apnée. En raison de l'utilisation de l'équipement, le risque d'accidents vasculaires cérébraux est réduit de 40%, les crises cardiaques - de 20%.

    Porter un masque peut avoir certains inconvénients: inconfort pendant le sommeil, congestion nasale et rhinite, difficulté à respirer par le nez, mal d'oreille, mal de tête, flatulence. Si ces symptômes apparaissent, consultez votre médecin.

    Chirurgie du syndrome d'apnée

    En règle générale, un traitement chirurgical est prescrit dans les cas extrêmes, lorsque le traitement par CPAP était inefficace et que la maladie progresse ou détériore considérablement la qualité de vie du patient. Le plus souvent, la chirurgie est prescrite pour la courbure du septum nasal, les amygdales hypertrophiées, la petite mâchoire inférieure.

    Хирургическое вмешательство может включать такие виды операций: трахеостомия, увулопалатофарингопластика, тонзиллэктомия, аденоидэктомия, бариатрическая хирургия, система Пиллар.

    Лечение синдрома апноэ с помощью нижнечелюстной шины

    L'attelle mandibulaire est un appareil spécial semblable à un plateau de sport. Il fixe la mâchoire inférieure et la langue dans une position spéciale afin qu'elles ne gênent pas la respiration libre pendant le sommeil.

    Le pneu est fabriqué dans un matériau qui ressemble au caoutchouc, qui se porte sur les dents et qui fixe la mâchoire inférieure.

    Un tel dispositif est utilisé pour traiter le syndrome d'apnée modérée. En règle générale, les pneus sont commandés à des tailles individuelles par des dentistes spécialisés dans ce domaine.

    Changer le mode de vie et les habitudes de traitement du syndrome d'apnée

    Les attaques du syndrome d'apnée peuvent être grandement atténuées si le patient apporte plusieurs modifications essentielles à son mode de vie:

      Refus complet ou réduction de la quantité d'alcool consommée. En outre, ne buvez pas d'alcool 4 à 6 heures avant le coucher.

    Cesser de fumer.

    Refus de tranquilliser et de somnifères.

    Perte de poids.

    Mener des traitements de détente avant le coucher: méditation, massage.

    Refus de lire et de regarder la télévision au lit.

  • Réduction maximale des sources de lumière et du bruit dans la chambre.

  • Il est important d'essayer de dormir en position latérale, pas sur le ventre ou le dos. Ainsi, vous retirerez la charge des muscles du pharynx et du diaphragme.

    Comment traiter le syndrome d'apnée du sommeil - voir la vidéo:

    Symptômes de la maladie

    L'apnée du sommeil, dont chacun doit connaître les symptômes, menace un arrêt respiratoire. Cependant, une personne peut ne pas ressentir ce qui se passe pendant son sommeil et ne pas être consciente de sa maladie. Il convient de prêter attention aux autres signes évidents caractérisant l'apnée du sommeil. C'est:

    • Ronflement régulier.
    • La sensation d'étouffement qui se produit pendant le sommeil.
    • Surmenage et somnolence tout au long de la journée.
    • Maux de tête du matin.
    • Concentration réduite et irritabilité.
    • Sensation sèche dans la gorge et la bouche après le réveil.

    Types d'apnée: manque de souffle central

    Un phénomène tel que le manque central de respiration est assez rare dans la pratique médicale. Ce type d'apnée se caractérise par le fait qu'à un moment donné, le cerveau cesse temporairement d'envoyer des signaux aux muscles respiratoires qui contrôlent la respiration. Pour cette raison, la respiration s'arrête. De plus, les patients dorment si agités qu’ils sont capables de se rappeler leurs réveils nocturnes. L'apnée centrale du sommeil peut entraîner des complications telles qu'une hypoxie ou des troubles du système cardiovasculaire.

    Types d'apnée: manque de souffle obstructif

    Le plus souvent, les médecins font face à un manque de respiration obstructif. Dans ce cas, la lumière des voies respiratoires est fortement rétrécie, les muscles du pharynx se relâchent, le flux d'air est interrompu. Les niveaux d'oxygène baissent et une personne est forcée de se réveiller pour retrouver sa respiration. Cependant, ces réveils sont si éphémères que dans la matinée, on ne s'en souvient plus. En moyenne, chez une personne souffrant de ce type d’apnée, de telles crises d’arrêt respiratoire se produisent 5 à 30 fois par heure. Naturellement, nous ne parlons pas de sommeil complet ni de repos. L'apnée obstructive du sommeil, dont le traitement doit être instauré dès la détection des premiers symptômes de la maladie, peut entraîner de nombreux troubles liés à la santé et au bien-être.

    Types d'apnée: Respiration complexe

    Ce type d’apnée présente tous les signes caractéristiques de troubles du rythme respiratoire central et obstructif. Un arrêt respiratoire périodique associé à une obstruction des voies respiratoires supérieures accompagne une personne tout au long de son sommeil. Un tel syndrome d'apnée du sommeil nécessite un diagnostic et un traitement immédiats, car il entraîne des conséquences très graves, telles que le développement d'une maladie coronarienne.

    Apnée chez les enfants

    Bien que nous ayons l'habitude de considérer ce problème plutôt comme lié à l'âge, il peut également se produire chez les enfants. Les enfants avec des amygdales et des adénoïdes hypertrophiés, un abaissement du palais et du menton et un système nerveux sous-développé sont à risque. Les bébés prématurés, les nouveau-nés atteints du syndrome de Down et de paralysie cérébrale sont également plus susceptibles de souffrir d'apnée nocturne. La raison peut être des médicaments pris par une mère qui allaite. Les parents doivent être vigilants en cas de respiration forte pendant le sommeil, une respiration sifflante ou une toux nocturne, des intervalles prolongés entre les respirations. L'enfant ne dort pas suffisamment, il transpire et a l'air inquiet lorsqu'il est éveillé.

    La forme la plus dangereuse de la maladie est la forme obstructive. Le visage du bébé pâlit, les doigts et les lèvres deviennent cyanotiques, le rythme cardiaque ralentit et le tonus musculaire diminue. L'apnée du sommeil chez les enfants nécessite des soins médicaux immédiats, car on pense que la maladie peut entraîner un syndrome de mort subite du nourrisson.

    Causes de l'apnée

    Une perméabilité difficile ou altérée des voies respiratoires supérieures conduit à une affection appelée apnée par les médecins. Le plus souvent, les personnes souffrant de surcharge pondérale ou d’inflammation des voies respiratoires souffrent de la maladie. Les causes de l'apnée du sommeil peuvent être différentes:

    • L'obésité, en particulier lorsque d'importants dépôts de graisse sont situés sur le cou.
    • Troubles neurologiques qui font que le cerveau «oublie» comment respirer dans un rêve.
    • Courbure de la cloison nasale, ainsi que d'autres anomalies dans la structure des voies respiratoires.
    • Mauvaises habitudes telles que le tabagisme, l'alcoolisme ou la consommation de drogues.
    • Position de sommeil inconfortable.
    • Changements liés à l'âge associés à une détérioration du tonus musculaire.

    Le danger de l'apnée

    L'hypoxie est le principal danger auquel fait face l'apnée du sommeil. Si vous réduisez le niveau d'oxygène au minimum, la personne est calme, la peau devient bleue et le cerveau reçoit le signal qu'il est nécessaire de se réveiller. Au réveil, une personne inhale de l'oxygène, rétablissant ainsi une respiration altérée. Cet état de choses ne peut pas être qualifié de normal. Une personne ne dort pas suffisamment, de façon chronique, sans pouvoir plonger dans le sommeil profond dont elle a tant besoin. Cela conduit à un stress constant, des perturbations dans le fonctionnement des systèmes nerveux et cardiovasculaire. À cet égard, le nombre de blessures au travail et à la maison augmente.

    Souvent chez les patients atteints du syndrome d'apnée nocturne, le niveau de pression matinale augmente, la fréquence cardiaque est perturbée, ce qui conduit au développement d'ischémie, d'accident vasculaire cérébral, d'athérosclérose. Dans le contexte de l'apnée, l'état des patients souffrant de maladies chroniques, par exemple, de pathologies pulmonaires, s'aggrave. Parmi les effets secondaires importants, on peut également noter la souffrance de leurs proches, obligés de ne pas dormir suffisamment à côté d’une personne qui ronfle régulièrement.

    Diagnostic d'apnée

    Pour déterminer la gravité du problème, le rôle le plus important est joué par les proches du patient qui, selon la méthode de V.I. Rovinsky, localisent un chronomètre sur la durée des pauses respiratoires et leur nombre. Après examen, le médecin détermine l’indice de masse corporelle du patient. Il est dangereux que l’UTI ait plus de 35 ans. Dans ce cas, l’obésité au second degré est diagnostiquée. Le volume du cou ne devrait normalement pas dépasser 40 cm chez les femmes et 43 cm chez les hommes. Une pression supérieure à 140/90 peut également indiquer un problème.

    Lors du diagnostic, une consultation avec un oto-rhino-laryngologiste est obligatoire. A ce stade, des problèmes de santé tels que la courbure du septum nasal, des polypes, une amygdalite chronique, une sinusite et une rhinite sont identifiés. La recherche polysomnographique vous permet d’enregistrer tous les potentiels électriques, le niveau d’activité respiratoire, le nombre, ainsi que la durée des crises pendant le sommeil. Dans certains cas, l'étouffement dans un rêve n'est pas une apnée. Des cris de respiration accompagnés de certaines anomalies peuvent indiquer un début d'asthme ou d'autres problèmes de santé.

    Gravité de la maladie

    Afin de déterminer la gravité de l'apnée du sommeil, il est nécessaire de calculer le nombre moyen d'attaques d'arrêt respiratoire par heure. Jusqu'à cinq épisodes - aucun problème, jusqu'à 15 ans - syndrome bénin, jusqu'à 30 ans - modéré. Plus de 30 attaques sont considérées comme une forme grave de la maladie et nécessitent des soins médicaux immédiats. La méthode de traitement est déterminée par le médecin en fonction de l'état de santé du patient, et la médecine traditionnelle aide à résoudre le problème plus rapidement.

    Le traitement de l'apnée consiste toujours à éliminer la cause du problème. Les adénoïdes et les amygdales sont retirés chirurgicalement, le septum nasal courbé est également normalisé, permettant à la personne de respirer pleinement. Les personnes obèses se voient prescrire un traitement pour normaliser leur poids. La réduction de poids de seulement 5 kilogrammes dans de nombreux cas aide à éliminer le problème. Des médicaments de nature neurologique nécessitent des médicaments. Des stimulants respiratoires, tels que la théophylline ou l'acétazolamide, sont également prescrits.

    Si l'apnée du sommeil est due à un ciel flasque, la méthode des ondes radioélectriques permet de le renforcer et de modifier la configuration. L'anesthésie locale, l'absence d'une longue période de rééducation et une grande efficacité ont fait de cette méthode la méthode la plus utilisée aujourd'hui. L'opération ne dure que 20 minutes, après une heure, le patient rentre chez lui et passe la nuit suivante sans l'apnée atroce habituelle. Les traitements tels que l'azote liquide ou le laser sont également populaires et efficaces. Mais la guérison du palais après manipulation est plus lente, ce qui cause un certain inconfort.

    Dans les cas graves, le traitement CPAP est utilisé. Un dispositif spécial, qui est un masque connecté à un dispositif de génération de pression, est porté sur le nez du patient avant de se coucher. La pression est sélectionnée de telle sorte qu'il est facile et confortable pour une personne de respirer. Moins populaires sont les méthodes de traitement de l'apnée, telles que les fixatifs pour les mâchoires et les bandes de colle qui augmentent la lumière des voies nasales, les oreillers qui obligent une personne à dormir exclusivement en position «sur le côté».

    Méthodes alternatives de traitement

    La médecine alternative offre de nombreuses options pour se débarrasser de l'apnée. Des recettes simples et abordables peuvent aider grandement au traitement traditionnel de la maladie.

    • Pour hydrater les muqueuses de la gorge et du nez avant d'aller au lit, rincez-vous le nez avec de l'eau salée, qui est versée dans la paume de votre main, faites-le pénétrer avec votre nez et vous mouchez-vous immédiatement. Pour préparer le mélange, il est nécessaire de dissoudre une cuillerée à thé de sel de mer dans un verre d'eau tiède.
    • Le jus de chou est également utilisé depuis longtemps dans le traitement de l'apnée. Une cuillère à café de miel est ajoutée à un verre de jus fraîchement pressé. La boisson doit être consommée un mois avant le coucher.
    • Guérir la respiration nasale aidera à guérir l'huile d'argousier. Il suffit d'instiller 5 gouttes d'huile dans chaque narine pendant plusieurs semaines avant d'aller au lit. Cette méthode aide à éliminer l'inflammation des tissus du nasopharynx, a un effet cicatrisant, restaure la circulation sanguine.
    • Les carottes se sont révélées efficaces dans le traitement du ronflement. Il est nécessaire de manger une racine cuite au four trois fois par jour avant les repas.

    • Le yoga peut également être utilisé comme traitement de l'apnée. Des exercices simples effectués 30 fois le matin et avant le coucher aideront à oublier les attaques de la maladie. Tirez la langue vers l'avant tout en baissant le menton. Dans cette position, maintenez votre langue pendant deux secondes. Appuyez sur le menton avec votre main et déplacez la mâchoire d'avant en arrière avec une certaine force.
    • Le moyen le plus facile et le plus agréable de traiter l'apnée légère ou modérée consiste à chanter. Il suffit de chanter tous les jours pendant une demi-heure pour renforcer les muscles de la gorge. Cette méthode est vraiment efficace.

    Un tel traitement de l'apnée du sommeil avec des remèdes populaires aidera à faire face au problème, à condition que toutes les recommandations du médecin et les mesures préventives prises par la suite soient suivies.

    Prévention du syndrome

    Les personnes en surpoids doivent revoir leur régime alimentaire et perdre du poids. Le tabagisme et l'alcool sont également certaines des principales causes conduisant à l'apnée. Refuser ces mauvaises habitudes aide souvent à éliminer définitivement le problème. Des boissons tonifiantes, y compris une tasse de votre café préféré dans l'après-midi, peuvent également conduire au développement de l'apnée du sommeil. Il suffit de limiter la consommation de ces boissons à un minimum raisonnable.

    Un matelas dur et un oreiller bas facilitent la respiration pendant le sommeil. Habituez-vous à dormir sur le ventre. Cela aidera à soulager l'apnée du sommeil. Randonnée avant le coucher, bains apaisants, massage - une bonne prévention des problèmes qui empêchent de bien dormir et qui entraînent de nombreux problèmes de santé.

    Le syndrome d'apnée est un arrêt respiratoire à court terme (jusqu'à trois minutes) en rêve. Retenir sa respiration peut être simple ou petit, ou en grand nombre - des centaines de respirations par nuit. Le principal danger de l'apnée est que dans le pire des cas, dans un rêve, vous pouvez mourir. Pourquoi les arrêts respiratoires surviennent-ils pendant le sommeil et comment se protéger du syndrome d'apnée?

    Qu'est-ce que l'apnée

    En ce qui concerne les arrêts respiratoires pendant le sommeil, le syndrome d'apnées obstructives du sommeil (SAOS) peut être de deux types:

    • Apnée - pendant le sommeil, les muscles de la gorge se détendent au point de bloquer les voies respiratoires. Dans ce cas, la respiration peut être interrompue pendant 10 secondes ou plus.
    • Hypopnée - lorsque les voies respiratoires sont partiellement obstruées et que seulement 50% de l'oxygène ou moins pénètre dans les poumons. La respiration s'arrête également pendant 10 secondes ou plus.

    Outre le SAOS, il existe un autre type d'arrêt respiratoire dans un rêve: le syndrome d'apnée centrale du sommeil. La différence entre ces deux types d'apnées réside dans le fait que, lors du SAOS, un arrêt respiratoire est provoqué par les tissus du pharynx bloquant l'oxygène et que, lors de l'apnée nocturne centrale, un arrêt respiratoire est dû à un dysfonctionnement du cerveau. Le cerveau ne contrôle pas le processus respiratoire et, pour ainsi dire, «oublie» d'envoyer un signal à l'appareil respiratoire pour qu'il s'ouvre. De ce fait, il se produit un arrêt respiratoire pouvant entraîner la mort.

    En raison d'épisodes d'apnée fréquents, une personne peut avoir des problèmes de qualité et de durée de sommeil. Le fait est que lorsque la respiration s'arrête en raison d'un manque d'oxygène dans les poumons, le corps peut passer du stade de sommeil profond au stade superficiel, voire provoquer un réveil. Une personne peut se lever et s'asseoir sur le lit pour reprendre son souffle. Souvent, les gens ne se souviennent même pas de cela, mais le matin, ils peuvent se sentir fatigués et somnolents.

    Causes du syndrome d'apnées obstructives du sommeil

    Facteurs contribuant à un arrêt respiratoire pendant le sommeil avec SAOS:

    • Violations de la structure de la mâchoire. Si la mâchoire n’est pas assez grosse, pendant le sommeil, la langue de la personne s'enfonce en arrière, ce qui bloque les voies respiratoires.
    • Trop grand langage.
    • Cou petit ou court.
    • Excès de poids ou obésité - dans ce cas, un «embrayage» gras entoure le pharynx, le comprimant.
    • Amygdales ou adénoïdes élargis - créent une barrière mécanique à l'admission d'air.
    • Boire de l'alcool ou des somnifères - ils détendent les muscles du pharynx à un état tel qu'ils se collent pratiquement, empêchant ainsi une personne de respirer dans un rêve.
    • Opérations récentes sur les voies respiratoires supérieures.
    • Maladies chroniques des voies respiratoires supérieures - sinusite ou rhinite vasomotrice.

    Lorsque la respiration cesse avec le SAOS, une personne ressent une grave privation d’oxygène, car la rétention d’oxygène dure assez longtemps. Pour enfin obtenir l'oxygène nécessaire, le cerveau se réveille brusquement et envoie un signal aux poumons, ce qui oblige une personne à prendre une respiration brusque et bruyante. Après cela, une personne peut ronfler assez fort jusqu'à ce que les muscles se détendent à nouveau et que le prochain épisode d'apnée se produise.

    Causes du syndrome d'apnée centrale du sommeil

    Les SCAS peuvent être causées par un certain nombre de raisons liées au travail du cerveau:

    • Usage de drogues opioïdes - héroïne, morphine, méthadone.
    • Insuffisance cardiaque ou rénale.
    • Être haut dans les montagnes.
    • Le passage de la thérapie CPAP. Au cours de cette thérapie, SCAS est un effet secondaire qui disparaît à la fin du traitement.

    Causes de l'apnée chez les enfants

    Chez les nouveau-nés, les arrêts respiratoires dans les rêves sont assez courants. Cela est dû au fait que le système respiratoire n’est pas encore complètement développé. En règle générale, quelques semaines ou quelques mois après la naissance, l'apnée nocturne du nourrisson se passe d'elle-même. Beaucoup de parents craignent que cette maladie ne conduise au syndrome de mort subite du nourrisson. Cependant, il n'y a aucune preuve scientifique que ces choses sont liées.

    Causes du SAOS chez le nouveau-né:

    • voies respiratoires rétrécies congénitales,
    • muscles mal développés du larynx,
    • obstruction des voies respiratoires supérieures,
    • mauvais développement de la mâchoire, rétraction de la langue en arrière, fente palatine.

    Les causes de SCAS chez le nouveau-né peuvent être:

    • lésion cérébrale traumatique pendant l'accouchement,
    • augmentation de l'oxygène dans le sang immédiatement après la naissance,
    • hémorragies crâniennes, hématomes cérébraux,
    • développement cérébral anormal.

    Si les doigts ou le visage de l’enfant deviennent bleus, le pouls ralentit à 90 battements par minute. Une fois ramassé, le corps du bébé ne ressent plus aucune tonalité, les bras et les jambes s'affaissent, le bébé refuse de téter - une ambulance doit être appelée immédiatement.

    À un âge plus avancé, les végétations adénoïdes, les amygdales dilatées ou la respiration nasale: allergies ou rhinites peuvent être à l'origine de l'apnée chez les enfants. En outre, l'enfant peut avoir une violation de la structure du squelette facial ou l'obésité, ce qui interfère avec la circulation normale de l'air dans un rêve. Si vous soupçonnez une apnée, vous devez consulter un pédiatre ou un otolaryngologiste.

    Детям с синдромо апноэ поможет СИПАП-терапия.

    Диагностика и лечение ночного апноэ

    Для того, чтобы выявить апноэ, следует наблюдать за сном больного. Les proches reconnaissent les premiers symptômes, le diagnostic est ensuite effectué dans un hôpital: le flux d’air lors de l’expiration, le taux d’oxygène dans le sang et le ronflement seront contrôlés. En outre, le patient prend une photo des poumons, une analyse sanguine générale, une analyse sanguine du sucre et une analyse d'urine. Un diagnostic correct est la clé du succès du traitement de l'apnée, car il ne sera pas possible d'éliminer cette maladie par une opération. Le patient doit choisir un traitement individuel qui aidera une personne à respirer pleinement ses rêves.

    Plusieurs techniques différentes sont utilisées pour traiter le SAOS. Presque tous les patients reçoivent un traitement CPAP. Il vous permet de saturer les poumons en oxygène, en répartissant les parois des voies respiratoires. Après cette thérapie, un arrêt respiratoire dans un rêve s'arrête. Cette procédure n'est pas recommandée pour les patients atteints du syndrome de l'apnée centrale du sommeil, car elle n'est pas efficace.

    Si le patient présente une apnée causée par une violation de la structure du squelette facial, une intervention chirurgicale peut être nécessaire. Les amygdales hypertrophiées ou les végétations adénoïdes bloquant l'accès de l'oxygène aux voies respiratoires peuvent également être retirées par voie chirurgicale. En cas d'allergie, des gouttes hormonales sont prescrites. Avec une petite mâchoire, vous pouvez utiliser des protège-dents intra-oraux spéciaux qui poussent la mâchoire vers l'avant, permettant ainsi à l'air de circuler librement. Vous devez les porter uniquement pendant le sommeil.

    Les protège-dents sont des dispositifs intra-oraux spéciaux qui favorisent une circulation d'air normale pendant le sommeil.

    Avec SCAS, un médicament est prescrit pour éliminer la cause de l'apnée. La tâche principale des médicaments est de rétablir le bon fonctionnement du cerveau, des poumons et du cœur.

    Cesser de fumer, qui sont souvent les seules causes de l'apnée, sera très efficace. Alcool, cigarettes, drogues et somnifères - tout cela peut provoquer un arrêt respiratoire régulier en rêve. Avec l'obésité, le patient doit perdre du poids. Une diminution du poids corporel de 15 à 20% peut sauver le patient du problème de l'apnée nocturne. Mais l'automédication est strictement interdite - l'utilisation de médicaments peut provoquer des allergies et un gonflement du larynx, ce qui aggravera encore la situation.

    Causes des arrêts respiratoires pendant le sommeil ou de l'apnée du sommeil. Pourquoi cela se produit-il et comment le traiter?

    Un arrêt respiratoire partiel ou complet dans un rêve effraie par la soudaineté. Une personne devient impuissante, ne peut pas se réveiller. De manque d'air, le souffle est pris, la panique commence, l'inconfort se produit dans le cou et la gorge. Les personnes qui souffrent d'asphyxie nocturne se réveillent du fait qu'elles ne peuvent plus respirer et ont peur de suffoquer. Il y a un sentiment que quelqu'un étrangle la nuit, appuie sur la gorge, la poitrine.

    La suffocation nocturne est due à un manque d'oxygène dans le corps et à un excès de dioxyde de carbone dans le sang. Cette condition se manifeste par un essoufflement, une tension musculaire, un spasme aigu dans la gorge, une pâleur de la peau. Avec une attaque prolongée, le patient développe des sueurs froides, la peau devient bleue. La respiration normale est le besoin physiologique d'une personne. Les attaques d'étouffement nocturnes systématiques signalent un problème. Un essoufflement et un manque d'air dans un rêve surviennent en raison d'un manque d'oxygène dans le sang et de réactions pathologiques dans le corps.

    Une seule attaque peut entraîner un grand effort physique ou un stress important.
    Si la respiration cesse régulièrement, il n'y a pas d'air, les spécialistes doivent contacter. Étouffer dans un rêve indique la présence de maladies des poumons, des voies respiratoires, du système cardiaque.
    Si vous remarquez que vous étouffez la nuit, consultez un spécialiste.

    Symptômes d'asphyxie

    Une personne ne peut pas respirer à fond.

    • La première phase de l'asphyxie est caractérisée par une activité accrue du centre respiratoire. La fréquence et la profondeur de la respiration augmentent, la pression artérielle augmente, le cœur est plus souvent contracté, étourdi.
    • Dans la deuxième phase, les mouvements respiratoires deviennent rares, les contractions cardiaques ralentissent, les doigts et les orteils, les lèvres et le bout du nez deviennent bleus.
    • Dans la troisième phase, pr